Dernière virée à Paris

  • Posté le : 14/08/2000 - 20:19
  • par : Yann

J'aime pas ces jours où les gens font le pont. Les rues sont mortes. On a l'impression qu'ils sont tous partis déjeûner chez la belle famille. Il y a pire que les jours fériés qui font ressembler les jours de semaine à des dimanches, ce sont les jours de semaine qui ressemblent à des jours fériés. Je vous laisse méditer là-dessus. J'ai quand même pu m'acheter "les mémoires d'un vieux dégueulasse", de Bukowski, et les thanathonautes, de Bernard Werber. Je vais avoir besoin de beaucoup de lecture pour le voyage du 16 août. Je pars de Paris à 11 h 52 et j'arrive à 18 h 21 à Montreal (avec une escale de plus de deux heures à Philadelphie). Ca fait près de 13 heures en tout. Moi qui flippait déjà en avion quand j'allais en Corse (1h30), me voilà servi. Ce soir, je suis allé dans un café Egyptien où j'ai bu du thé et fumé le narguilé avec Yves et Stéphane. Sympa. J'ai écris récemment dans mon journal : "Quand je pense à tous ces moments où j'attendais en vain des coups de fil à Paris, [...], je me demande pourquoi j'ai décidé de me barrer au Québec, et devoir tout recommencer à zéro pour quelques mois. [...] J'irai au Québec, cependant. " Vous avez dit maso ? Je suis rentré à pied chez moi vers minuit et demi et j'ai croisé une bande de jeunes qui zonaient. L'un d'eux s'est approché de moi : - T'as une clope ? - Non, désolé, je ne fume pas. - Dis pas non ou je t'éclate la tronche ! - ... - Mais non, je déconne ! C'était notre séquence "Paris est une ville tranquille".