Le téléphone pleure

  • Posté le : 31/01/2008 - 15:49
  • par : Yann

15h20, le grésillement de l'interphone retentit dans mon entrée. L'écouteur étant une fois de plus défectueux, je me résous à pousser le bouton déverrouillant la porte d'entrée et j'ouvre celle de mon appartement. Un homme d'une trentaine d'années se plante devant moi. Il arbore un complet impeccable et une tête de premier communiant. Mauvais signe.

- Bonjour, je m'occupe de la téléphonie dans les appartements. J'aimerais discuter de votre abonnement téléphonique.
- Vous êtes de quelle compagnie ?
- Rogers. Je voulais vérifier si vous étiez éligible pour une réduction de 60%.
- Je suis désolé, ça ne m'intéresse pas.
- D'accord, pas de problème. Vous êtes chez Bell ou chez Vidéotron ?
- En fait, je n'apprécie pas du tout le démarchage à domicile ou par téléphone.
- D'accord, pas de problème.
- Au revoir.
- Au revoir.

Il note un truc sur un bloc-note tandis que je ferme la porte.

Le succès est total. Je me suis débarrassé rapidement d'un importun, il n'a pas réussi à me soutirer la moindre information exploitable commercialement, et surtout, je ne l'ai pas tué.

Commentaires

Drrrrrrring

Drrrring

- Âllo ?

- Bonjour M. Latreille-Bourbonnière, ici Djennifer-Joëlle Lebeau-Taschereau du Journal de Montréal. Avez-vous deux petites minutes pour une offre spéciale trrrrrrèès intéressante ?

- Ben, en fait non. Je suis en train de préparer les funérailles de...

- Pas d'problème ! Quand est-ce qu'on peut vous rappeller pour discuter de notre promotion qui se termine bientôt dans votre secteur ? Êtes-vous à la maison en après-midi ou en début de soirée ?

- Ben, en fait, je préfère vous rappeller moi-même. Si vous me donnez votre numéro de téléphone personel, je vous rappellerai demain à l'heure du souper.

- Ben, j'peux pas faire ça...

- Pourquoi ? Vous n'aimez pas ça vous faire déranger à l'heure du souper ? Ben moi non plus !

Clang!

Je le fais à chaque fois que je suis victime du télé-marketing.

Les funérailles ne suffisent pas à les dissuader ? C'est grave.

C'est pas les téléphonistes le problème c'est tout le système de vente non désiré

Pour les réponses aux téléphonistes , j'essaie de chercher le chercher l 'opposé:

Bonjour c'est pour un abonnement du journal de .... Ah désolée je suis illétré par contre je veux bien en cadeau des cours de français.
Bonjour , c'est pour une thermo pompe ...............est ce que çà rentre dans mon 2 12/ au 4ème étage.

mais bon , souvent je dis je n'ai pas désié qu'on m'appelle passez moi votre supérieur que je m'arrange pour l'utilisation de mes données personnelles et le proces qui peut s'en suivre .... généralement c'est désolé au revoir ,,

Quand on est vraiment tanné, raccrocher au nez marche aussi.

Comme ce n'est pas la faute de celui qui appel mais belle et bien du système pour ma part c'est toujours : "Non merci je ne suis pas intéressé suivit de la fin de la conversation (je raccroches)"

Vladyk> Quand on tente de rester courtois poli, le telemarketer essaye généralement de vendre sa soupe par tous les moyens. Raccrocher au nez est la meilleur manière d'éviter au deux parties de perdre du temps. Tant qu'on en vient pas aux insultes, je pense que c'est la manière la plus polie de gérer ce genre de situation.

Ah, et notons aussi que la dernière fois qu'on m'a appelé, j'ai demandé à parler à un responsable et c'est le telemarketer qui m'a raccroché au nez.

Si vous prenez le temps de dire au télémarketeur que vous n'êtes pas intéressé .. prenez le 30 secondes de plus pour leur indiquer d'enlever votre nom de leur base de données.

Lorsque la cie arrive à la fin de la liste d'appel, soit qu'elle s'en procure une nouvelle ou qu'elle recommence la vieille. Ils peuvent même refiler la liste à une autre cie. À moins que la procédure ait changé, ceci pourrait vous éviter qu'on vous rappelle.

nj> Déjà fait, ça ne marche pas. Ils disent "d'accord" et ne font rien. D'ailleurs, mon billet parlait originellement d'un représentant faisant du porte à porte, contre lequel il n'existe aucune liste :-) .

C'est la raison pour laquelle je disais "pourrait vous éviter" :) Quand j'y pense, je le mentionne... si ça peut m'épargner un seul appel je serai heureuse (ça ne me prend pas grand chose).

Ceci dit, la démarche à domicile a été inventée pour nous stimuler à trouver de nouvelles façons de leur traduire notre désintérêt. Alors, sortez votre sens de la répartie, votre latin, vos pentagrammes, ou votre nudité. Si on ne peut les éviter, pourquoi ne pas se divertir ? 8^)

Mon frère avait l'habitude répondre à la porte à poil les samedis et dimanches matins, quand il apercevait les gens accompagnés de leurs enfants avec des magazines douteux entre les mains. C'était alors l'alerte témoins de Jéhova et il mettait tout son protocole en marche.

Moi, je leur dis que je suis juif et habituellement ça les dissuade rapido.

Lorsqu'on a ouvert notre ligne téléphonique, on a demandé à ne pas apparaitre sur l'annuaire. Depuis...jamais eu de démarchage.

En fait, ne pas apparaître dans l'annuaire protège en autant que certaines institutions n'ont pas vendus vos informations personnelles, ce qui est tout-à-fait légal.

Le télé-marketing fonctionne en achetant légalement des listes auprès d'un tas d'institutions tel que Visa et Mastercard. Vous remplissez un coupon chez Loblaws pour participer à un concours débile ? Lisez les petites (toutes petites) écritures et vous verrez qu'en remplissant le coupon, vous leur donnez droit de vendre vos informations.

Chouette non ?

La seule manière de s'en sortir devrait arriver bientôt au Canada. Il s'agira d'une agence gouvernementale qui enregistrera toutes les personnes qui refusent le télé-marketing. Une fois vos données enregistrées, les entreprises de télé-marketing ne pourront vous contacter, sous peine de sanction.

Bonjour,

Juste besoin de me défouler, je pète un câble, je reçois en moyenne une demi-douzaine de ces coups de fils débiles par semaine !

Génial ce truc qui vient du Canada, quand est-ce qu'on aura ça en France, bon sang ?!!!

En attendant, je suis plus ou moins polie en fonction de l'insistance de mon interlocuteur. Mais quand ils ne laissent pas le temps d'en placer une, et qu'il faut attendre au moins 20 secondes de bla-bla avant de pouvoir dire "ça ne m'intéresse pas", je m'énerve.

Je n'ai jamais osé évoquer des funérailles, quand même ... Mais pour le coup de déranger à l'heure de souper, elle est excellente !!