Moral des prouts

  • Posté le : 17/04/2008 - 21:04
  • par : Yann

"Il n'y a pas de guerre intestinale au sein du parti"
Mario Dumont dans le Journal Métropole

Commentaires

Il a raison, sinon tu finis dans la merde...

[...] mise à jour: 18 avril 2008 - 5:34) C’est chez le Maudit Français qu’on apprend que Mario Dumont devrait prendre de [...]

Bryce> C'est pas une raison pour te la péter.

Et moi qui pensais qu'il y avait de l'eau dans le gaz, mais s'il le dit...

savoureux... malheureusement c'est grâce à des conneries comme celles-ci que les gens se mettent à croire qu'aucun Québécois ne maîtrise les subtilités de sa si jolie langue! Aussi spéciale soit-elle, avec ses anglicismes (nous en disons autant que vous chers français, simplement ce ne sont pas les mêmes! On dit un joyeux festin mais pas un happy meal, mais bien un toaster et pas un grille-pain...)et ses spécificités, j'aime ma langue et voir des hommes de ce statut la maltraiter me dérangera toujours.

Je maintiens qu'une langue vit par ses métissages, son argot et ses néologismes, mais il y a des limites à dire des m***es ainsi, ça me fout des coliques (mdr).

Gardons-nous de jeter la pierre sur ce pauvre Mario (du moins pour cet exemple). C'est peut-être une erreur de transcription du journaliste :-).

Je suis d'accord sur le fait que Français et Québécois utilisent probablement la même quantité d'anglicismes. Je suis en revanche toujours étonné des exemples que choisissent les Québécois pour nous le démontrer (ou souvent, pour démontrer que nous en utilisons plus).

Le terme "grille-pain" est bien plus utilisé en France que "toaster", que je ne suis même pas sûr d'avoir déjà entendu, à part peut-être au Québec. Quant à "Happy Meal", c'est le nom d'un menu qui est proposé par les fast food (oups !) Mac Donald, et cette expression est uniquement utilisée dans ce contexte. C'est donc l'entreprise qui en est responsable, bien que l'on puisse admettre que cela est révélateur de la plus grande tolérance des Français vis à vis des marques anglophones.

Et le mot anglais "toast" lui provient de l'ancien français ("toster", signifiant griller).

Les langues changent toutes mais pas toutes de la même manière.