Suis-je bien intégré ?

  • Posté le : 03/02/2010 - 19:21
  • par : Yann

Une question qui hante souvent les habitants d'un pays qui accueille des immigrants est "arrivent-ils à bien s'intégrer ?" En tant que Français installé au Québec depuis plusieurs années, j'ai pensé qu'il serait intéressant de faire un bilan de la situation dans mon propre foyer.

J'ai commencé par poser la question au chat. Il m'a répondu qu'il pensait que oui, malgré le voyage éprouvant dans la soute de l'avion et le changement de marque de croquettes. Évidemment, il ne ne me l'a pas dit comme ça, mais dans son langage de chat. C'est à dire avec un style ridiculement ampoulé rempli de métaphores lourdes et d'oxymorons inutiles.

J'en ai ensuite parlé à ma blonde qui m'a rétorqué qu'elle ne se sentait pas plus ou moins intégrée qu'ailleurs. Cette réponse qui m'a d'abord laissé soupçonner qu'elle me cachait des origines normandes s'est finalement révélée assez proche de ma propre vision des choses.

Comme tous les mots chéris des politiciens, "intégration" est en effet un terme très vague qui peut être interprété de mille et une manières différentes, augmentant d'autant le nombre potentiel d'électeurs susceptibles d'adhérer aux discours dans lesquels il est utilisé. Il semble toutefois y avoir un consensus sur certaines conditions nécessaires pour qu'un immigrant puisse obtenir ce qualificatif.

La première est d'assimiler les références sociales, culturelles et historiques du pays de destination. Sur ce point, je pense que j'ai fait beaucoup de progrès. Je ne demande plus aux personnes m'expliquant qu'elles étaient présentes aux évènements de Polytechnique si c'était un bon festival et j'arrive même à comprendre les blagues sur Anne-Marie Losique.

La deuxième est de s'impliquer à tous les niveaux dans sa société d'accueil. Je pense que là aussi, je m'en sors plutôt bien. J'ai trouvé un travail intéressant où mes compétences semblent appréciées, j'ai une vie sociale très riche et je contribue à la santé financière des entreprises de mon nouveau pays en acceptant les tarifs abusifs de Bell.

La troisième est d'adhérer aux grandes valeurs et à la vision du bonheur qui dominent dans le pays d'accueil. Là, j'avoue que c'est loin d'être parfait. Alors que les politiciens, les grands médias et une bonne part de la population estiment que nous sommes sur terre pour gagner beaucoup d'argent, faire des enfants et devenir propriétaire de son logement, je m'obstine à vouloir travailler à temps partiel, refuser de me reproduire et laisser mon bailleur déneiger mon entrée. Penser de même à 35 ans, c'est sûrement pas normal.

Ce qui me rassure, c'est que je ne me sentais pas complètement intégré en France pour les même raisons.

Commentaires

«C'est à dire avec un style ridiculement ampoulé rempli de métaphores lourdes et d'oxymorons inutiles....»
L'obsure clarté de l'interprétation du langage félin...me jette à terre!
Aïe! Aïe! Aïe! La tendance franchouillarde à délayer l'idée dans un vocabulaire recherché qui ne s'applique au propos ni par sa signification même ni par sa poésie- ce qui serait pardonnable et/ou délicieux- me laisse bouche bée!
Un «moron» anonyme... qui rit à s'en briser les côtes!

Anonyme : Ça tombe bien que tu ries, c'était de l'humour. C'est juste dommage que tu ne l'aies pas remarqué.

Et ça en rend jaloux quelques-uns, pendant que d'autres se délectent du retour tant attendu de ta prose sur ce blogue. Merci !

C'est moi l'anonyme. C'est vrai en fait je m'escuse. C'est un très bon texte, je suis vraiment le roi des cons d'avoir fait ce commentaire pour le moins inutile et insultant. Je m'escuse Ian. Je suis trop nul, la prochiane fois je mettrais mon nom pour qu'on remarque au moins, que si je fais un commentaire déplaisant, j'assume mes propos. Là j'ai été méchant et de ne pas signé à rendu mon commentaire insultant.

Encore désolé

l'Anonyme Crétin (des fois)

fuck, moi je sais même pas c'est qui, anne-marie losique... ;)

c'est la fille d'un grand proxénète du cinéma, elle est tombée dans le porno ultra soft liberalo-funky-beat. Truc du genre à la mode. Trop bourgeoise pour se rendre compte qu'elle est plus vulgaire que provocante...

Bonjour,

Je suis ravi que ce blogue reprenne du poil de la bête. A vrai dire je ne le connaissais que fermé... Je l'ai découvert il y a 1 an en cherchant des info sur mon futur pays d'accueil... En tout cas j'en profite pour te féliciter : Excellent blogue, des info aussi intéressantes que désopilantes et un vrai tallent d'écriture.

Bravo

Un Maudit français à Québec

sympa de faire un truc comme ça !

SoGil

Je ne comprend pas cette question...
Doit-on se la poser ?
Kiss T.

Cette question ne me préoccupe pas plus que ça, mais elle semble en obséder certains.

Je me suis dit qu'interroger le chat était une bonne idée. Celui-ci s'est obstiné à rester muet.
L'idée de le soumettre à quelques moyens coercitifs pour le rendre un peu plus bavard m'a traversé l'esprit, mais je me suis souvenu que Bardot gardait un œil sur le Canada...
Et puis, je ne suis ici que depuis deux ans...... Les choses vont se lisser...Le jour ou je saurai ce qu'est l'intégration, la question ne se posera peut-être plus..

Je vous laisse Ian, je suis en train de remonter de la page 35, et je ne suis encore qu'à la fin de l'année 2000. Y'a du boulot....

Je découvre avec plaisir ce blogue et ses articles drôles et francs. J'aime bien ta vision de l'intégration qui révèle son manque de visibilité (justement).

Tu pourrais pousser le concept encore plus loin et poster un article sur la désintégration des français. Je suis même prête à partager avec toi quelques uns de mes stratagèmes pour les éradiquer du bitume montréalais.

Tu n'es sûrement pas normal (de penser de même à 35 ans), mais je te rassure tu es loin d'être le seul. Preuve en est que je ne suis là que depuis 5 mois et manigance déjà la destruction de notre espèce. Preuve en est que j'ai rencontré beaucoup de français, ils sont tous perfides, imbus de leur personne et vulgaires (=des québecois anormaux).

Longue vie à toi en terre amicale!

Une nouvelle ère s'ouvre à moi. Je procrastine sur la toile pour trouver que NON je suis pas la seule Française à trouver que le Québec, non c'est pas mieux que la mère patrie, c'est juste pas pareil?
Et non, les québécois ce sont pas tous des bucherons-mode-père-noel et des Céline DIon mais aussi des gens qui ont un peu du mal avec un accent différent du leur?
Parceque tous les expat que je connais moi ils sont à bisounoursland genre comment que c'est trroooo bien le québec.

Pour la petite info, moi , j'aimerai bien non pas être propriétaire (d'une voiture neuve) avec mon chéri français mais on peut pas, on n'arrive pas à avoir de prêt parceque, bien que l'on soit installé ici depuis plusieurs année et qu'on gagne bien notre vie, on n'est pas encore résident.

J'aime ton blog, il est pertinent, instructif et incisif.
Je reviendrai.