Maudit Français

Cherche Ikea désespérément

Histoire de peupler notre appartement désespérément vide et de tailler dans nos économies d'immigration, nous sommes partis jeudi dernier pour Ikea dans le but d'acheter quelques meubles. Le seul magasin de Montréal se trouve dans l'arrondissement de Saint-Laurent, à l'ouest de l'île. Bien que l'arpentage intensif de la ville depuis trois semaines ait sensiblement musclé nos cuisses et nos mollets, nous rendre sur les lieux à pied était assez peu réaliste. Nous avons donc pris le métro orange jusqu'à la station Du Collège, puis embarqué dans le bus 214 en direction de Dawson. Nos efforts pour écarquiller nos yeux au mépris des risques de conjonctivite se sont malheureusement avérés vains, puisque nous avons aperçu trop tard le bâtiment bleu et jaune que nous recherchions. Nous sommes donc descendus à l'arrêt suivant, perdu au coeur d'une zone industrielle jouxtant l'autoroute de la Cote-de-Liesse.

[inline:ikea1.jpg=Perdus dans la zone]

La solution la plus sage semblait de faire à pied le trajet du bus en sens inverse jusqu'à la zone où nous avions aperçu le magasin convoité. Nous devions dans ce but marcher sur un trottoir assez large pour ne pas nous faire écraser par les véhicules arrivant à toute allure en sens inverse, mais pas suffisamment pour conjurer ma phobie des grosses machines qui font vroum vroum. A mon grand soulagement, nous avons pris ensuite une rue beaucoup plus calme pour nous rapprocher de notre objectif. Celle-ci débouchait cependant par malheur sur la très passagère route transcanadienne. Quelques mètres plus loin, nous trouvions un indice que nous étions sur la bonne voie.

[inline:ikea2.jpg=Une lueur d'espoir]

Cinq minutes plus tard, nous étions arrivés en un seul morceau à notre destination, une heure après avoir été déposés par le bus.

[inline:ikea3.jpg=Ikea, Enfin !]

Nous avons enfin pu acheter le lit, la table, les chaises et les accessoires dont nous avions besoin pour nous installer enfin dans notre nouveau domicile. L'intérieur de tous les Ikea étant quasiment identique, nous ne nous sommes pas sentis plus dépaysés que si nous nous étions trouvés à Evry ou Velizy. C'en était presque angoissant.

Soulignons toutefois un service que je n'avais pas remarqué en France : la mise à disposition à la cafétéria d'un espace spécialement prévu pour étrangler les enfants qui font la course dans le magasin avec les chariots.

[inline:ikea4.jpg=Espace d'étranglement]

Notre visite nous a malheureusement prouvé que peu de parents tiraient profit de cette louable initiative.