Appel à témoignages

  • Posté le : 07/12/2006 - 07:23
  • par : Yann

Une journaliste m'a contacté afin d'obtenir des témoignages de visiteurs de ce site pour un article qu'elle est en train d'écrire. Voici son message :

Bonjour à tous, Je suis journaliste indépendante et tente d'écrire un article qui se voudrait étonnné et amusant sur la méconnaissance qu'ont les Français du Québec. Avant d'y venir évidemment. Le rêve québécois, oui, mais quel rêve québécois ? Un décalage qui, je l'avoue, me surprend toujours quand je vais en France, étant à moitié française moi-même. Je cherche à publier ce texte dans divers journaux européens. Est-ce que certains d'entre vous accepteraient de me raconter avec honnêteté ce qu'ils savaient réellement du Québec avant de songer à y déménager ? Et même une fois arrivés à destination ? En histoire ? En géographie ? En termes de langue québécoise ? Saviez-vous que Montréal n'était pas la capitale du Canada ? Que l'été était torride ? D'autres exemples ? Des anecdotes rigolotes ? Des surprises totales, aussi énormes furent-elles ? Aujourd'hui, êtes-vous à votre tour surpris de l'ignorance de vos familles et amis restés au pays ? Vous posent-ils des questions qui vous décrochent un sourire en coin ? Soit vous apportez de l'eau au moulin, soit vous vous inscrivez en faux, bien entendu. J'apprécierais beaucoup votre collaboration, sans laquelle l'article devient difficile à élaborer. Salutations distinguées, Emmanuelle Tassé

Vous pouvez témoigner en postant un commentaire sur ce billet, ou en envoyant directement un message à emmanuelle, suivi de @ et de bellnet.ca. Comme l'a signalé seb, je pense que la méconnaissance de la France de la part des Québécois pourrait également être un excellent sujet à aborder dans cet article, ou un autre.

Commentaires

Je crois que mon principal choc a été la ville souterraine. J'imaginais cela comme un réseaux de tunnels comme dans le métro, alors que c'est un gigantesque centre commercial. Quand je suis parti pour la première fois en plein mois d'août, j'ai été très surpris du nombre de personne me demandant si j'avais prévu des vêtements chaud pour mon arrivée. Beaucoup de Français semble par ailleurs placer Montréal dans le Grand Nord, alors que la ville est quasiment à la même latitude que Bordeaux.

Je viens de Nantes et l'hiver à Nantes est plutôt doux!
Quand mes parents sont venus la première fois en décembre au Québec, il y avait très peu de neige au sol.
La 2e nuit, il est tombé une quinzaine de centimètres de neige. Le matin suivant, j'ai dit à mes parents que j'allais les emmener dans un centre commercial à Québec (50 km à faire). Ils ont été paniqués parce que pour eux, avec la neige qu'il y avait sur la route, il ne fallait surtout pas sortir! et ma réponse a été:" Si on ne sort pas avec ce qui est tombé, on reste à la maison pour les 6 prochains mois!

Ian> C'est quand même drôle, Paris est plus près du Pôle Nord que Montréal!

Je dois souligner que certains québécois connaissent très mal leur province. J'ai habité en Abitibi-Témiscamingue pendant plusieurs années avant de m'établir à Montréal. Je descendais à Montréal toutes les 2 semaines le temps d'un week-end. Mon éloignement de la grande ville à cette époque sucitait beaucoup d'étonnement des natifs de la grande grande région de Montréal. Pour la majorité d'entre eux, l'Abitibi est un territoire isolé qu'ils ne connaissent pas et où ils ne sont jamais allés... les portes de l'inconnu se trouvant juste avant Mont-Laurier !!! À plusieurs reprises on m'a demandé très sérieusement si je me promenais en calèche et en traineau là-bas.
Si les régions plus ou moins éloignées sucitent tant d'interrogations de la part de québécois, j'image qu'il est tout à fait normal que des français véhiculent de drôles de stéréotypes compte tenu des reportages peu représentatifs qu'on leur présente. Pour beaucoup le Québec et le Canada sont synonymes de grands espaces, de la fameuse cabane au Canada, la bonne vielle chemise à carreaux et le bucheron avec une barbe grisonnante copieusement fournie. C'est aussi la porte d'entrée sur l'Amérique.
Lorsque j'ai décidé de m'établir au Québec, je m'étais préparé et informé (par moi-même) auparavant si bien que je n'ai pas été grossièrement surpris. Ce que j'avais imaginé semblait coller à la réalité.
Ce qui m'a le plus frappé en sortant immédiatement de l'aéroport (Mirabel à l'époque) : les voitures. Elles me semblaient immenses (en 1990). Et puis bien évidement, la langue par la suite. Il suffit de tomber sur un Bleuet du Lac St-Jean ou sur un petit gars de l'Abitibi et là l'accent québécois et les expressions québécoises prennent tout leur sens.
Il y aurait long à dire à ce sujet...

Bruno> effectivement, je pense que tu as raison, bien du Québec ne connaissent pas leur province. Cependant, je pense que bien des Français ne connaissent pas leur propre pays. D'ailleurs, combien de Français sont déjà allés visiter le Mont-St-Michel et la Bretagne? C'est le phénomène quand tu vis dans un pays, tu n'as pas tendance à le visiter.