10 choses auxquelles j’ai du mal à m’habituer au Québec

  • Posté le : 28/02/2007 - 15:59
  • par : Yann

Les toilettes publiques vraiment publiques

Dans la plupart des collectivités publiques ou privées que j'ai pu visiter, les différentes cuvettes de toilettes ne sont pas séparées par un mur, mais par de simples cloisons placées à 30 centimètres du sol et mesurant environ 1m 50. Résultat, on peut voir les pieds de son voisin quand on est sur le trône, et on s'attend à chaque instant à voir un géant passer sa tête au dessus de ces dérisoires séparations pour faire coucou. Moi, ça me bloque.

Ne pas pouvoir mettre moi-même mes courses dans les sacs au supermarché

De nombreux magasins tels que Métro et IGA emploient spécialement des gens pour mettre les courses des clients dans des sacs plastiques à la sortie des caisses. Cette initiative part sans doute d'un bon sentiment, mais peut s'avérer assez gênante pour les personnes qui, comme moi, souhaitent ranger elles-mêmes leurs achats. Doit-on prendre le risque de blesser l'employé en lui disant que l'on souhaite se passer de ses services ?

Ne pas avoir de réponse quand je dis bonjour à mes voisins

En France, il est fréquent de dire bonjour à ses voisins dans l'ascenseur, même si on ne les connaît pas. Les personnes qui s'abstiennent de répondre passent généralement pour impolies. Il a fallu que je prenne plusieurs vents avant de comprendre que cette coutume n'a pas cours au Québec. La majorité des gens sont presque effrayés lorsqu'un inconnu les salue.

Les bâtiments trop chauffés en hiver et trop rafraîchis en été

Quelle que soit la saison, entrer ou sortir d'un édifice au Québec a toujours été pour moi l'occasion d'éprouver un violent choc thermique. La climatisation et le chauffage semblent systématiquement réglés trop forts. La température externe idéale pour un être humain est paraît-il comprise entre 22 et 24 degrés. Pourquoi ai-je l'impression que les bâtiments sont maintenus à 15 degrés en été et à 30 en hiver ?

Compter le nombre de transactions bancaires

Les banques québécoises facturent la plupart des transactions : paiement par carte, retrait d'espèces, émission d'un chèque, etc. Chaque compte inclut un forfait pour un nombre d'opérations gratuites, mais celui-ci est généralement peu élevé. Quand on a l'habitude des transactions illimitées, il faut une certaine vigilance pour ne pas enrichir involontairement son banquier et s'appauvrir par la même occasion.

Les immeubles sans treizième étage

Cette particularité architecturale fort fréquente à Montréal est un affront à mon côté rationnel, qui refuse que l'on interrompe une belle suite incrémentale pour une simple question de superstition.

Devoir attendre mon tour pour laver mon linge

Mon immeuble propose une laveuse et une sécheuse pour une douzaine d'appartements. Trouver un créneau durant lequel ces dernières ne sont pas utilisées est parfois difficile. Je pourrais certes investir dans une laveuse personnelle, mais pour une raison inconnue, le règlement de la propriété interdit aux locataires d'avoir une telle machine chez eux.

Les magasins qui ferment à 17h le samedi

Je ne compte plus les fois où je me suis retrouvé bloqué à l'entrée d'un magasin parce que j'ai oublié que ce dernier ferme plus tôt le samedi. Heureusement, beaucoup restent souvent ouverts plus tard qu'en France les autres jours de la semaine, ainsi que le dimanche.

Calculer les taxes

Bien que je me défende en calcul mental, j'ai encore du mal à ajouter dans ma petite tête les taxes non incluses sur les étiquettes de la plupart des produits dans les magasins. Il faut me comprendre. Ces dernières années, j'ai dû passer du franc au dollar canadien, du dollar canadien au franc, du franc à l'euro et de l'euro au dollar canadien. Je n'ai pas besoin qu'on en rajoute.

Manger des OGM

J'avoue que c'est surtout l'idée qui me gène. Les aliments transgéniques n'ont pas un goût différent des autres. Je vis juste dans l'angoisse permanente de me réveiller avec une paire de tentacules, ou des antennes à la place des yeux.

Commentaires

Votre paragraphe sur les toilettes publiques m'a bien fait rire et rappelé que j'avais vu pire qu'ici.
Dans les haltes routières du Texas (entre Houston et San Antonio), la cloison qui sépare les toilettes part du sol et monte à peu près jusqu'à un mètre.
Vous pouvez donc engager une conversation avec vos voisins de gauche et de droite pendant que vous trônez...
Un peu plus stressant...
Je pourrais également vous parler des toilettes turques découvertes lors d'un premier voyage à Paris! J'avais décidé de revenir au resto...

Ah, les toilette à la turque. Mon cauchemar de l'école primaire.

he he J'aime beaucoup ce petit billet critique du mode de vie à la québécoise. :)

Au supermarché, moi j'ai été étonné qu'il n'y ait pas le service d'emballage dans les grandes épiceries françaises (quand je suis arrivé en France). Bah, s'ils veulent couper sur les services, pourquoi pas... Je m'y suis fait rapidement.

Comme Gilles, j'ai moi aussi été marqué par les toilettes à la turque. LOL Mais bon, c'est vrai qu'ils auraient pu faire un petit effort au Québec pour ajouter un petit peu plus d'intimité aux toilettes publiques. Ils font ça pour faciliter le nettoyage du plancher et pour éviter que les gens s'enferment dans le but de faire des trucs pas très légaux (drogue) ou pas très catho (sexe). Tout simplement.

Les horaires des boutiques, bah, on s'y fait. Entre le sacro-saint congé dominical français (le dimanche) et les limites d'horaires du Québec, il y a toujours moyen de s'adapter. Le dimanche, on a un peu l'impression que la vie s'arrête, que la France est placée sur respirateur artificiel jusqu'au lundi. Du coup, tout le monde fait son épicerie le samedi et c'est l'enfer aux caisses.

Pour l'individualisme extrême, exprimé par le refus de parler aux gens qu'on ne connaît pas (même ceux qui habitent dans le même immeuble), je dois dire que c'est une folie citadine nord-américaine. Ça me scandalise moi aussi. Je t'encourage à travailler dur sur ça, quite à ridiculiser ceux qui ne te répondent pas. « Ben alors, vous avez perdu votre langue ? Vous avez si peur que ça ? »

On se moque beaucoup de la Chine et de son peuple supersticieux mais comme tu vois, au Québec, il reste encore des traces d'une influence qu'on ne peut même pas qualifier de religieuse tellement c'est ridicule. ;) Moi aussi ça m'énerve mais bon, ça ne fait de mal à personne.

he he Au Québec on a un sacré complexe au sujet de la température. On se fait tellement dire qu'on vit dans un pays froid qu'on sent le besoin de contre-balancer les choses en surchauffant en hiver (il y a toujours des râleurs très frileux). Au moins, on peut ouvrir les fenêtres s'il fait trop chaud.

Pour le service du lavage, à ta place, j'enverrais une plainte au propriétaire, en lui faisant comprendre qu'une seule laveuse pour 20 apparts, c'est pas assez. Et s'il n'améliore pas le service, comporte-toi comme un Américain : va voir ailleurs. Autrement dit, déménage là où tu pourras avoir un appart avec laveuse et sécheuse. À mes yeux ça semble être un truc indispensable aujourd'hui. Laisse ce taudis aux réfugiés nouvellement arrivés. ;)

Ah, les OGM ! C'est vrai que le peuple sert de cobaye mais bon, la science a toujours progressé ainsi depuis des siècles. Une "anomalie " (des ongles qui se changent en griffes?) n'apparait pas du jour au lendemain, on aura toujours le temps de la corriger avant que ça ne devienne grave. Si seulement ils pouvaient passer une loi pour obliger l'étiquetage des produits contenant des OGM afin de rassurer les plus méfiants... (froussards?)

Au sujet des banques, je vais répéter ce que j'ai déjà dit à bon nombre d'autres Français ayant migré au Québec.
1) La plupart des banques proposent de supprimer tous les frais de transaction si le solde du compte est maintenu tout le long du mois à au moins 1000$ ou 1500$. Moi ça fait des années que je maintiens le solde un peu au-dessus de ce seuil et du coup, ma banque n'a pas touché un copec en frais de service depuis des années. Quant à l'argent qui y traîne, bah, c'est toujours bon d'avoir cette petite réserve en cas d'urgence. Alors qu'en France, je ne te cache pas combien coûtent les frais de carte bleue, qui servent tout simplement à compenser le fait que le chéquier (de moins en moins utilisé) doit être gratuit.
2) Ne jamais payer par Interact, ça occasionne des frais inadmissibles (1$ ou 1,5$) à chaque transaction. Tout doit être payé avec une carte de crédit. Surtout que ça ne coûte rien et qu'en plus ça vous permet de vous constituer un sacro-saint historique de crédit, si cher aux banquiers le jour où vous aurez besoin d'emprunter.

Finalement, pour les taxes, voici la petite histoire. En fait, quand le parti conservateur de Brian Mulroney a inventé la TPS dans les années 80, il souhaitait que cette taxe soit incluse dans le prix affiché, comme d'ailleurs plusieurs autres taxes qui le sont déjà (taxe d'accise, etc.). Mais les libéraux, à l'opposition, ont exigé que cette taxe soit visible pour que le peuple se souvienne que c'est le parti conservateur qui a inventé cette taxe et pour que chaque acheteur peste contre ce parti chaque fois qu'il achète le moindre truc. Ça a moyennement bien marché. Franchement, moi je préfère de loin la solution européenne (taxe incluse dans le prix mais affichée sur le reçu). Les gouvernements du Canada et du Québec devraient avoir le courage d'exiger que ces taxes soient incluses dans le prix affiché. Je ne crois pas que ça donne l'impression aux consommateurs que les prix aient soudainement subi une inflation d'années 70. :)

Ne pas avoir de réponse quand je dis bonjour à mes voisins:

Cest clair, au quebec ca ne se fait pas trop. Dailleurs quand je suis arrivé en france, ca ma fais bizarre de voir que cetais chose courante. Moi si je dis bonjour a quelquun, cest pour engager une conversation et non pas seulement dire bonjour a son voisin sans necessairement ammorcer une conversation.

Ne pas pouvoir mettre moi-même mes courses dans les sacs au supermarché:

Avec le temps, les employés dédiés a lemballage sont de plus en plus rares...ca existe encore mais en moins grand nombre qu'auparavant.

Pour interac, ca depend de ton forfait bancaire. En ce qui me concerne, la banque nationale ne ma jamais facturé les transactions interac. Et mon forfait mensuel bancaire au canada me coute moins cher que les foutus frais de mon compte société generale en france. Donc il ne faut pas généraliser trop rapidement ;)

Idem pour le trauma des toilettes à la Turque. Combien de fois, petite, me suis-je retenue à m'en faire mal au ventre par peur de ces endroits glauques ? A ce propos, il existe en France une chose dont je doute qu'un Québécois puisse même imaginer : Certains ont eu l'occasion de voir des "studios", ces tout petits appartements pouvant se réduire à du 7 mètres carrés... Ben y en a qui poussent le vice jusqu'à faire douche et toilettes en un seul bloc : toilettes à la turque deviennent douche en posant une simple grille dessus, et pour avoir l'eau, on tire sur une autre chaîne que celle de la chasse. C'est immonde, il y en a de moins en moins, mais il y en a encore.

> Bruno : C'est vrai que les dimanches français sont mortels, une des choses que j'apprécie à Montréal, c'est que la vie ne s'arrête pas ce jour là. Le clip de Thriller a dû être tourné un dimanche, en France. (quoique pas sûr... les personnages sont quand même assez énergiques)

Pour les apparts chauffés, perso, je suis bien entre 24 et 30°C alors... :) Mais c'est vrai que des fois c'est un peu étouffant, et ouvrir les fenêtres n'est pas très écolo :-/

Pour la banque, on a effectivement choisi la solution de laisser une somme minimale pour éviter de payer les transactions, mais on en a quand un nombre autorisé limité.
Par contre, je ne savais pas que payer par carte de crédit ne coûtait rien.

Pour les OGM, perso, ça ne me dérange pas particulièrement, surtout que la troisième oreille qui est en train de me pousser dans la nuque me servira bien un jour. Mais comme tu dis, on ne voit pas les effets tout de suite, du coup, il faut que j'attende encore un peu avant qu'elle soit fonctionnelle :) (sinon, l'étiquetage serait une bonne chose)

> Didier : Ok, c'est donc pour ça... Il y a quelques semaines, j'ai fait sursauter ma voisine en lui disant bonjour. Elle a failli faire une attaque, et puis s'est mise à discuter, cherchant visiblement des choses à dire, alors qu'au départ, je voulais simplement la saluer par politesse. Du coup, on est restées cinq bonnes minutes sur le palier à parler pour ne rien dire, avec des creux et des sourires forcés, aucune n'osant abréger la conversation (si je puis dire), accrochées à nos portes d'entrée respectives dans l'espoir que celles-ci s'ouvrent soudainement et d'être aspirées par l'appartement...

Ah ben, ah ben, c'est un message pour moi, ça!!!

Les toilettes, je trouve ça con aussi! Et je me rappelle qu'une fois pendant que je me lavais les mains ma fille de deux ans s'était couchée à terre, avait empoigné la porte et laissée glisser la tête à l'intérieur de la cabine. Puis elle avait dit Coucou! avant que je la prenne et la ramène! Après c'était une vieille dame qui était sortie des toilettes et j'avais honte! C'est vrai que c'est con!

Pour l'épicerie, à mon arrivée en France j'ai eu plusieurs fois très honte d'être là à attendre que la caissière ait terminé. Elle me regardait et quand j'allumais et que je commençais à ranger mes affaires, elle avait l'air de se dire: "Quin, la princesse! Tu pensais quand même pas qu'j'allais faire ta job???". Mais en général tu peux dire que tu veux emballer toi-même et on te laissera!

Pour les OGM, ben merde, moi je trouve ça platte que ça soit aussi interdit ici! Ca me prive notamment de sirop de maïs, indispensable dans la confection de plusieurs recettes québécoises. Et puis, les OGM, c'est pas nécessairement mauvais!

En ce qui concerne le calcul des taxes, franchement je te comprends; je suis tellement contente de ne plus avoir à le faire!!!

> Danielle : Pour le sirop de maïs, s'il n'y en a pas en France, ce n''est pas à cause de l'interdiction des OGM (d'ailleurs, il me semble qu'ils ne sont pas interdits, mais que l'étiquetage est obligatoire ; à vérifier), juste qu'on ne connaît pas :) D'ailleurs, tu peux trouver du maïs partout, même en huile ou en farine.

Alors, je veux pas faire peur à tout le monde mais selon mon mon professeur de géographie des populations (en France), il y a des OGM même en Europe dans le soja et le mais... sorry!
Pour l'épicerie, ce que je trouve bien en France c'est qu'on amène nos sac nous-même parce qu'il n'y en a pas de distribués..ben il y en mais il faut les acheter. Alors on garde les mêmes qu'on ré-utilise, c'est plus écologique. Est-ce c'est pareil au Québec? (Comme je suis partie depuis 3 ans peut-etre que les chose ont changé)
Pour la superstition du 13, je n'avais jamais remarqué que c'était québecois, en fait dans les hotels où j'ai travaillé( en France et Ecosse) il n'y avait jamais de chambre et d'étage 13.
Quand aux bonjours entre voisins pour moi c'est comme la bise, quand je connais pas ça me met mal à l'aise! mais une fois qu'on se lance, c'est assez sympa...sauf le matin quand je suis chez la belle-famille et qu'avant même de prendre mon premier café je dois embrasser chaque personnes. Mais je trouve toujours bizarre d'embrasser tous mes collègues de fac sans même connaître leurs prénoms, ça me paraît absurde...alors si on se fait la bise je trouve ridicule de demander après plusieurs semaines les prénoms...pour moi la bise c'est un truc d'amis et de proches...
bon et finalement je veux pas en rajouter mais pourquoi entre voisins tout le monde est poli mais dans les administrations ça ne compte plus?

Bruno> Je ne vais quand même pas déménager pour un simple histoire de laveuse. J'ai eu suffisamment de mal à monter tous mes meubles Ikea.

Il est très difficile de savoir si les effets des OGM seront néfaste, mais il est tout aussi hasardeux de dire qu'ils seront réversibles le cas échéant. J'ajouterais que ces derniers posent aussi des problèmes politiques et environnementaux, mais le débat est trop riche pour que je m'y atèle à cette heure tardive.

Didier> Les banques françaises facturent effectivement de plus en plus de choses à leurs clients. C'est très agaçant.

Danielle> Je ne vois pas trop la relation de cause à effet entre l'interdiction des OGM en France et l'absence de sirop de maïs. :-)

Keskidee> Si j'ai bonne mémoire, les OGM sont autorisés depuis peu en Europe, mais l'étiquetage est obligatoire, ce qui n'est pas le cas au Québec. En ce qui concerne l'impolitesse des administrations, tu peux te consoler en pensant que la majorité des Français que tu connais sont aussi du côté des victimes.

blog.toutallantvert.com/.../ video-enquete-90-minutes-canal-sur-les-ogm-deni-de-democratie/ - 30k
Clique sur le lien ci-dessus et tu pourras visionner une émission sur les OGM de Canal+ interdite d'antenne. Un lien Google vidéo circulait pour voir ce docu, il n'est maintenant plus visible, étrange non?
Si le lien ci-joint ne fonctionne pas, vas sur google et tape "documentaire Canal+ sur OGM".

Pour les OGM, pas que je tienne absolument à faire peur mais ce je voulais dire, c'est que malgré les directives européennes de 2001, les Européens ont mangé et mangent de OGM sans le savoir même si les lois sur les étiquetages sont oblgatoires. En effet, la production de maïs et de soja étant insuffisante su le territoire, les importations ont forcément été à un moment où un autre des OGM; aujourd'hui le soja étant à 60 % fabriqué de façon génétiquement modifé...
Il y a beaucoup de questions à se poser. Je ne crois pas que ça va régler le problème de la malnutrition de certains pays, comme le dise souvent les pro-OGM. N'empêche qu'en France (aussi ailleurs mais je vis en France alors je parle de ce que je connais), les OGM sont aussi assimilés à tout ce courant anti-américain et le débat reste souvent stérile dans les milieux universitaires...

/banque : mais si je ne me trompe pas, le compte bancaire courant est remunere non ?

/taxes : ayant eu un 1er contact, tu devrais donc etre immunise maintenant non ? ;)

Keskidee> Le débat sur les OGM en France est effectivement brouillé par certains discours dogmatiques. On peut toutefois être à la fois inquiété par le transgénique et irrité par le discours de José Bové. J'en suis la preuve vivante.

Clo> Je ne crois pas que mon compte soit rémunéré. Ce n'est pas systématique. Concernant le calcul des taxes, mon cerveau a dû se rigidifier avec l'âge :-) .

Moi je te répondrais que comme québécoise vivant à Paris, les emballeurs à l'épicerie et nos superbes épiceries me manquent énormément...Et que ça m'a pris deux ans à m'habituer voir mon chum saluer tout le monde à la boulangerie alors qu'ils ne les connaissait pas!!! C'est drôle comme nos pays se différencie par ces petites choses de la vie quotidienne !!!

Beaucoup de sujets à discussion, effectivement. Mais tout d'abord, je voulais te dire que j'aime beaucoup ta photo de première page.

1) les toilettes. Oh, je crois qu'on en a tous parlé, et qu'on est tous d'accord sur le fait que cet endroit est celui des lieux publics qui manque le plus d'intimité...et tu ne parles pas du bel interstice vertical entre la porte et la cloison..! Même à mon bureau, ce manque de discrétion était respecté. On pouvait deviner aux chaussures et au pantalon baissé qui était celui qui venait brusquement d'arrêter de respirer pour ne pas trahir sa présence lorsque quelqu'un était entré dans la salle de bains !

2) l'emballage... Dis le avec un sourire au commis, je suis certain qu'il ne t'en voudra pas !

3) Ben ça dépend. Dans ma rue, il y a des gens qui me disent bonjour quand je les croise et on ne se connait pas. Il y a de charmantes petites grand-mères qui me font de beaux sourires dans la rue. Au bureau, j'ai vu qu'on pouvait facilement engager une conversation avec des inconnus dans l'ascenceur. En général, ceux qui ne répondent pas à mon bonjour n'ont jamais l'occasion de pouvoir recommencer. C'était valable aussi en France pour cela.

5) les frais bancaires. Il faut prendre des habitudes. Retirer de l'argent dans les distributeurs de sa propre banque. oui, laisser un petit solde créditeur sur son compte, ça marche bien. Je n'ai jamais rien payé chez Desjardins

6) les immeubles sans 13eme etage. Je n'avais simplement jamais remarqué... Y a t il des allées 13, dans les avions ? Bon, moi, je ne suis pas supersticieux, parce que ça porte malheur... ;o))

7) le lave-linge : pas cool, cette histoire. Laver son linge est un acte plutot privé, je trouve. Je ne savais meme pas qu'un reglement pouvait interdire de posseder chez soi des elements electromenagers

8) les magasin qui ferment à 17 h le samedi. Au mois ils sont ouverts toute la semaine ! Et l'alimentaire reste ouvert, même avec moins de personnel.

9) les taxes. oui, c'est très agaçant. Il vaut mieux etre bon en calcul mental ! J'ai une calculatrice dans la tete en permanence...!

10) José Bové est contre les OGM, c'est pas bon pour la santé... Mais il le dit avec la pipe à la bouche. Sûr qu'il doit exiger du tabac non modifié génétiquement, pour la santé de ses poumons...! Lol !!!

Je me sens obligé d'intervenir concernat les OGM. Non pour être pour ou contre, mais pour identifier les questions réelles qu'ils posent.

1) Ian> ne crains pas de te voir pousser des tentacules: on ne mélange pas ses gènes par l'alimentation! Les 'anomalies' n'apparaissent pas ainsi. Sinon, on gagnerait des plumes en mangeant n'importe quel oiseau, aussi 'naturel' soit-il. La seule façon dont les gènes se transmettent, c'est par la procréation, donc entre des espèces qui peuvent au moins s'hybrider, et donner des individus fertiles.

C'est un des dangers des OGM: on peut supposer réussir à cerner tous les effets d'un nouveau gène sur une plante donnée (ce qui n'est déjà pas sûr), mais on est bien en peine de prévoir tous les risques de croisement avec des variétés sauvages qui, plus encore que les plantes domestiquées, s'inscrivent dans un écosystème où un déséquilibre provoque potentiellement un nombre catastrophique de changements en chaine. Par exemple, si une plante se met à résister à un certain insecte, alors cet insecte jettera son dévolu sur une autre plante, laquelle, attaquée, ne pourra plus subsister en quantité suffisante pour nourrir tel espèce animale, laquelle, proie d'un prédateur, affamera celui-ci. Pour peu que ce prédateur cesse, par la diminution de sa population, de chasser une autre proie, qui, elle, mange l'OGM, alors cette dernière proie augmentera sa population et pourra éliminer la plante initiale (un comble pour une plante qui était devenue plus résistante a priori).

Moralité: un écosystème fonctionne (sinon il n'existerait plus), et intervenir dedans a des effets de type 'effet papillon' (c'est-à-dire soit aucun effet, soit un effet imprévisible et démesuré).

Pour moi, la question est de mesurer la transmissibilité par hybridation incontrôlable. Et je n'ai pas d'avis actuellement, faute de savoir trouver une information en laquelle j'aurais confiance.

2) Pour ce qui est des vrais problèmes potentiels pour la santé humaine, voici ce qui me semble à retenir:

Les OGM, grâce à leurs gènes supplémentaires, produisent des protéines qu'ils ne produisaient pas avant. Or, ces protéines sont digérées, et passent dans l'organisme. La question est donc de savoir s'il est néfaste pour un corps humain de se charger en protéines anti-insectes ou permettant à une tomate d'être plus juteuse, ou ...

Il me semblait que les protéines étaient 'découpées' en acides aminés à la digestion, donc rendues inefficaces. Mais le prion (protéine responsable de la vache folle) a bien été transmis par des aliments mal stérilisés, et a été retrouvé à différents endroits dans les organismes bovins atteints, et notamment près des muscles (moelle épinière), ce qui accrédite l'hypothèse d'une transmission possible à l'homme par la viande (maladie de Kreutzfeld-Jacob).

3) J'espère être resté objectif, et je crois bien que ce sont là les deux grandes questions objectives à se poser sur les dangers des OGM.

4) Au-delà, et je ne manque pas d'opinions là-dessus, on peut réfléchir à notre 'croyance' dans le progrès, et à notre droit à intervenir sciemment dans l'équilibre écologique dont nous faisons partie. Mais ça devient trop subjectif ... Peut-être à une autre occasion.

--

Benjamin

bẽʒamẽ> Merci pour cette synthèse très intéressante. Comme tu dois t'en douter, mon allusion aux tentacules était une boutade, et je ne crains pas que les OGM me fassent muter. Je suis en revanche étonné que l'on généralise leur consommation sans avoir clairement évalué leurs possibles conséquences sur la santé. La possible contamination par les protéines que tu évoques, et dont je ne connaissais pas l'existence, me conforte dans cette inquiétude. Outre les problèmes environnementaux auquel tu fait également allusion, on peut signaler que les OGM posent d'importants soucis socio-économiques. Ceux-ci étant protégés par des brevets, les agriculteurs n'ont en effet pas le droit de planter les graines issues de leur récolte sans repasser à la caisse, et se trouvent ainsi à la merci de leurs fournisseurs.

Ian> hélas, il y a déjà longtemps que les agriculteurs sont coincés par leurs fournisseurs. Je ne pense pas seulement au problème des graines brevetées (OGM ou non), mais aussi au problème des semences volontairement stériles.

C'est-à-dire (j'espère pas dire trop de bêtises ici) que de nombreuses semences sont obtenues par hybridation. Ainsi, les récoltes obtenues à partir de ces semences hybrides ne peuvent pas être réutilisées comme semence (on obtient des graines stériles). Il faut repasser chez celui qui fait l'hybridation initiale. Dans de nombreux cas, les agriculteurs ont été (économiquement?) 'contraints' de se convertir à ces semences (plus productives? plus conformes au standard du marché mondial?) et à se défaire de leurs 'bonnes vieilles' semences réutilisables.

Ah oui: il a été évoqué pus haut les problèmes de nutrition au niveau mondial. Pour autant que je sache, le problème n'est pas dans la quantité de nourriture produite sur la planète (il y en a largement assez pour tout le monde), mais dans la volonté collective de répartir cette nourriture.

Concernant les toilettes, plus que l'idée de voir la tête du voisin, c'est l'idée de sentir l'odeur qui m'horripile ou d'entendre le "plouf" au fond de la cuvette. ça coupe l'envie si on a nous aussi une quelconque envie.

Concernant les magasins ouverts seulement jusqu'à 17h le samedi, ça oblige, je trouve, c'est con, à y retourner le dimanche.

Si en France, l'heure de pointe le samedi se situe entre 15h et 16h... Au Québec, c'est davantage le matin ou vers 13h ou 14h. Il faut dire que le Québec appartient aux gens qui se lèvent tôt (5 heures du matin pour les gens qui vivent en banlieue pour aller bosser à Montréal).

Au passage, j'ai remarqué que les derniers clients dans les supermarchés le samedi sont soient des familles avec jeunes enfants (effectivement, pour ceux qui ont eu des bébés, vous savez que les parent ne peuvent rarement décoller avant 16h, c'est-à-dire à la fin de la sieste), soient des immigrants des pays latins ou des pays du sud qui ont l'habitude de traîner davantage en soirée (ils ne soupent pas à 17h). Et partir à 16h le samedi faire les magasins, au Québec, c'est trop tard.

Pour les taxes non comptabilisées, je ne m'y fais pas non plus. Mais ne t'inquiète pas, personne ne s'y fait, même les Québécois de souche.

Ta oublié les pourboire et les regards qui tuent quand tu ne laisse pas assez
ca m'est arrivé lors de mon dernier retour au quebec!

Revenons z'aux toilettes, sujet inspirant s'il en est....Avez-vous aussi remarqué, qu'elles sont accessibles partout, gratuites, propres et pourvues de papier SUIQ (essuie cul...:) doux, doux, doux et toujours approvisionné (non pas cet infâme papier «gratte-cul»....des chiottes françaises)...Ceci valant bien cela, le problème de l'espace en est-il vraiment un?.
et de plus, pris(e) d'un besoin urgent, il est toujours possible d'entrer dans un restaurant, un hall d'hôtel ou un quelconque endroit public sans se faire regarder de haut et rabrouer... «Essaye ça toé, dans un bar à Paris sans t'en filer un derrière le gosier»...
C'est «toutte»....
Bon soulagement!

Est-ce que vous vous branlez en public au Québec ?

(voir mon blog)

Sympa votre blog (trouvé en faisant une recherche sur idiosynchrasie en langue), je confirme vos observations.

Salut tout le monde,

en tant que lecteur assidu de blogs, je dois dire que je suis surpris par la qualité des réponses ! On a trop souvent l'habitude de lire des saloperies et des insultes (sans parler de l'orthographe horrible) sous le couvert de l'anonymat électronique...
C'était juste une petite remarque en passant !
Bonne continuation à tous.

Et bien pour ma part je vis bien loin de Montréal ... parce que le Québec ce n'est pas seulement Montréal et Québec c'est aussi des tas de petits villages sympa.

Dans mon village donc nous disons bonjour aux voisins et ils nous répondent :)

De plus il y a encore ici des corvées lorsqu'un agriculteur a un incendie etc.

Et beaucoup d'entraide sociale.

Quand aux toilettes ... j'ai vu des trucs pire qu'ici et de beaucoup lors de voyage rireeeeeeee :D

Personnellement je paye par crédit et je reçois 1% du montant débourser m'est remis comme un dividende L'argent viens du montant qui est chargé au magasin de 1/2% à 5% il me remette une partie de cet argent et plus encore C'est une carte de Canadian Tire cette argent est en argent Canadian Tire et la quand je paye avec ma carte il me donne 6%.(Pour les français. Canadian Tire nous donnes toujours une ristourne, rabais, en argent Canadian Tire qui ne sers normalement que là mais il existe quelque endroit qui accepte cet argent comme comptant puisque cet argent a cours légal chez Canadian Tire contre des produits et service)
D'accord je dois acheté là mais ça fait mon affaire j'ai toujours quelque chose à m'acheté à cet endroit, mais, il n'est pas obligatoire d'acheter dans le même mois mais les intérêts de ces montants ne s'accumule pas du moins de ce que j'ai pu constaté.
Mais je pouvais l'avoir avec la Banque de Montréal Master Card qui est du même principe tu paye tous tes compte avec ta carte et à la fin du mois tu paie le montant que tu as eu la sagesse de laisser à la banque et tu reçois une ristourne un plus-value un dividende appelle-le comme tu veux .
Si tu as avec ton loyer, Hypothèque,électricité, téléphone, épicerie,achats, restaurants. Disons $2000.00 x 1% = $20.00
Mais il faut payer le montant à la fin du mois sinon c'est les intérêts qui embarque pour tout le montant même si tu en paie le 3/4 du montant et l'autre mois tu recevra l'intérêt sera calculé sur le montant qui restait ça devient compliquer mais comprenable après un regard à ta facture de quelques minutes.

Merci pour l'info Ian.