Rocking chair & pauvreté

  • Posté le : 17/02/2011 - 12:22
  • par : Yann

Bien que je me sente aussi fringant qu'une chauve-souris sous méthamphétamine, je réfléchis de plus en plus souvent à la question de ma retraite. Vivre depuis quelques années au Québec n'est sûrement pas étranger à ce phénomène. En France, les jeunes qui entrent aujourd'hui dans la vie active gardent une infime chance de toucher une pension de plus de 50 % de leur salaire lorsqu'ils partiront à la retraite à 117 ans. Les résidents québécois ne peuvent quant à eux attendre qu'un maximum de 40 % des gouvernements provincial et fédéral.

Ces derniers encouragent donc fortement les travailleurs à épargner et placer de l'argent afin d'atteindre le chiffre magique de 70 %, censé leur garantir un niveau de vie identique à celui qu'ils avaient avant de quitter le monde professionnel, à moins que leur désoeuvrement soudain les amène à plonger dans la spirale infernale et ruineuse du bingo, du télé-achat ou du golf miniature. Les contribuables peuvent ainsi bénéficier de plusieurs avantages fiscaux aux doux noms de REER et CELI pour les inciter à jouer aux George Soros des bacs à sable, sans payer trop d'impôts.

Ces mesures semblent toutefois ne pas avoir l'effet escompté. Selon la Régie des rentes du Québec, 38 % de la population active québécoise n'aurait aucune épargne en vue de la retraite. Ce chiffre a au moins le mérite de me montrer que je ne suis pas le seul inconscient qui sera contraint de poser sur les sites de webcam érotiques section "mature" le jour où il sera trop fatigué ou trop has been pour faire autre chose. Les choses sont d'ailleurs plus compliquées pour les gens comme moi qui ont immigré au Québec après avoir travaillé plusieurs années en France, ce que je traiterai dans un prochain billet.

Commentaires

Si on veut une bonne retraite il faut faire des enfants...

... mais si on veut une bonne vie, il ne faut pas en faire.

Vaut mieux se tuer au travail ...

Si on avait juste le choix entre faire des enfants et se tuer au travail, la vie serait bien triste.

Amusante série de commentaires. Moi qui m'en allais simplement écrire que comme beaucoup de Québécois, je fais l'autruche et n'ai qu'environ 400$ dans mes RÉER (ben que, voyager maintenant ou quand je serai à l'âge de me fracturer une hanche, je préfère le faire maintenant!). Bref, je pense donc devoir travailler jusqu'à l'âge de 125 ans. (Et sans enfant en plus, je devrais garder mon look de jeunesse et n'en paraître que 95!)

Oui, c'est bizarre. On dirait que de nombreuses personnes n'ont pas intégré qu'un enfant coutait de l'argent. Je suis également assez choqué qu'on présente le besoin d'une bonne retraite comme une raison suffisante de faire un enfant. Je ne suis pas sûr que ce soit un placement très éthique.

Bien les enfants, ça garantit une main d'oeuvre qui va continuer à contribuer aux caisses de retraite!

On est vraiment très inconscients au Québec, surtout que moi qui vait avoir 50 ans bientôt, on nous dit depuis qu'on est sur le marché du travail qu'il n'y aura plus d'argent dans les caisses de retraite pour nous! :( Ils ont reculé l'âge de la retraite, et on pourra certainement travailler joyeusement jusqu'à notre mort! On aura pas vraiment le choix, il semble.

Pour ma part, j'ai eu un REER, jeune femme prévoyante, mais un revers de fortune m'a obligé à le liquidé! Je ne suis pas la seule qui a eu à piger dans son REER pour vivre maintenant! Et j'ai un régime de retraite depuis peu au travail...j'en ai eu d'autres ailleurs, dont une entreprise privée dont je vais devoir garder les coordonnées si je veux un jour récupéré mon petit pécule (j'ai travaillé là 5 mois....), quelques sous dans le REGOP des employés de l'État....et bon, va bien falloir un REER ou un CELI pour en mettre un peu de coté d'ici les 15 prochaines années...mais ça sera pas le Perou! :(

Le problème ici, c'est que nos parents, par exemple, ils ont pu prendre une retraite à 55 ans, 60 ans...et ça fait 20 ans qu'ils ramassent l'argent. Ils ne sont pas riches, mais ils vivent bien....et il va y avoir bientôt plus de retraités que de travailleurs! Ça déséquilibre beaucoup, et personne n'a jamais regardé tout ça à long terme....enfin, mais moi je trouve que les Français de France chiâle le ventre plein! ;) La retraite semble problématique pour tout le monde partout....

On en revient toujours au même problème du partage des richesses. Si le système de répartition ne marche plus, il faut en trouver un autre. Mais les gouvernements préfèrent subventionner les banques.

Encore un post bitter sweet. Sujet grave et je souris quand même, quelle plume

les riches s'enrichissent et les pauvres... je laisse deviner la suite

Donc faire des enfants pour équilibrer la pyramide des ages vieillissante c'est capital.
Si ce n'est qu'une histoire d'endettement il faut aussi faire de l'inflation pour épurer les dettes.

@romanjeremie : J'imagine que tu as fait de nombreux enfants pour que tes actes soient en adéquation avec ton discours ? J'apprécierais énormément que tu détailles ton argumentation sur l'endettement et l'inflation, parce que pour un naïf comme moi qui n'a pas ton incommensurable expertise, ça ressemble juste à un truc vide de sens habillé par des mots savants.

Je n'ai pas d'enfants encore mais j'espère avoir la chance d'en avoir.
Il est vrai que ma situation financière me bloque également dans ce sens.

Je pense aussi qu'on se trompe à trop compter.

Ce que je disais concernant la (les) dettes c'est que l'inflation est un des moyen d'en sortir.
Si tu ne sais pas ce que c'est que l'inflation je t'invite à te documenter.

Amicalement, je vous embrasse de France et vous laisse vous entraîner à avoir des enfants.

Bla bla bla.